dimanche 3 avril 2016

L'Armaggedon n'aura pas lieu

A l'heure du retour d'un printemps précoce nous abordons déjà une certaine forme de "dernière ligne droite" dans le processus global de la reconquête de ce monde. Le glas de l'Ennemi a commencé à sonné à ses oreilles. Ayant toujours été doté d'une ou plusieurs longueurs d'avance, il est pourtant perpétuellement pris de cours depuis des mois désormais. Par exemple, le projet "Blue Beam" est encore et toujours tenu en échec. D'un petit rien, soit, mais d'un "rien" nettement suffisant pour avorter les plans échafaudés autour de cette technologie holographique de pointe. La fausse invasion extraterrestre est de même tenue en échec par l'avortement dudit projet, et l'impact gravitationnel de Nibiru qui continue sa course vers la Terre est pour l'instant quasi-nul sur notre écosystème, contrairement à ce qui avait été envisagé. Son approche se fera sentir malgré tout, lorsqu'elle sera beaucoup plus proche de nous, mais sans être pour autant dévastatrice. On la percevra à la vue malgré son albedo[1] extrêmement faible en tant que naine brune très sombre.




Cette visibilité à l’œil nu sera dû à la subtilisation dont elle a été récemment l'objet, c'est-à dire la modification réductrice de sa densité, donc l'abaissement de sa masse volumique. Cette opération délicate a eu pour effet la naissance d'une luminescence de l'objet après traitement, ainsi que sa légère augmentation de volume. A un degré bien moindre, un tel abaissement de densité a également été appliqué à notre planète il y a deux ou trois ans afin de la subtiliser un peu, ce qui a également eu pour effet quelques "craquements" structurels et, là aussi, une légère amplification volumique, sans conséquences notables pour la vie qui l'habite. Néanmoins l'apparition de Nibiru dans notre ciel le moment venu, à sa plus grande proximité, revêtira un tout autre symbole: celui de l'instauration définitive en ce monde du règne effectif de l'Absolu partageant la condition humaine sous la forme du "Couple Sacré", afin de sceller enfin et de manière définitive, une ère de paix profonde, de félicité, de liberté, et d'abondance pour tous. Non en une autre forme de gouvernance dictatoriale dans le fond ou dans la forme, mais en tant que garants des droits consentis à tous, mais également des devoirs inhérents à tout un chacun dans le cadre de la nécessité de maintenir un respect absolu de l'autre et de ses propres droits qu'aucun privilège ne pourra jamais surpasser en droit ou de fait de la part de quiconque sans exception. Aucune dictature n'a jamais fonctionné, pas davantage non plus que la démocratie d'ailleurs, laquelle n'a JAMAIS été appliquée nulle part dans l'histoire, si ce n'est, à peine, en Grèce durant l'antiquité, déjà tuée dans l’œuf et récupérée à son stade embryonnaire. Le capitalisme est un échec cuisant (hormis pour les maîtres qui mettent en esclavage le reste de la population humaine bien sûr), le communisme l'est tout autant. Quant aux différentes théocraties, n'en parlons même pas. Cette nouvelle civilisation planétaire sera protégée par un tout autre système, lui-même érigé en autre chose qu'un "système". Force est de constater que lorsque l'Humain tente de se prendre lui-même en main, d'une manière ou d'une autre, il finit toujours tôt ou tard par se laisser abuser par l'Ennemi renaissant qui lui dit ce qu'il veut entendre, lorsqu'il ne cède pas à l'attrait du pouvoir en acceptant de devenir lui-même la main de l'Ennemi. Au sein des mondes d'Âge de Diamant, l'Absolu seul arbitre la mise en application des règles majeures, des fondements à suivre, par les représentants des différents peuples, tirés au sort parmi eux selon les capacités éprouvées de chacun des candidats reconnus comme étant aptes à assumer une fonction, non pas de gouvernance, mais de gestionnaires des ressources et des populations, dans la cohésion la plus parfaite possible entre les disponibilités des premières, et les besoins des secondes, hors de toute logique de profit grâce à l'abolition absolue de la notion de rentabilité en affaiblissant aussi à l'extrême le pouvoir de l'argent, ne devenant exclusivement qu'une unité d'échanges dévolue à tous sans exception. L'Humanité sera tenue de se gérer elle-même afin d'établir les moyens de sa propre prospérité collective tout en prenant en charge la responsabilité pleine et entière des conditions propres à la prospérité de la Nature (et non de "l'environnement", terme désignant la Nature comme un décor végétatif froid et sans âme, en somme tout le contraire de ce qu'elle est réellement). En ce monde qui vous attend tous, nul ne souffrira, et moins encore ne périra jamais plus du fait du manque. Plus un seul.

Mais avant d'en arriver là, l'Humanité devra consentir tous les efforts nécessaires à la prise de conscience tendant à abolir les frontières mentales qui la divisent, qui lui ont été imposées, et qu'elle a acceptées comme une normalité absolue. A titre d'exemple, si toutes les religions du monde auront un droit inaliénable d'exister, se sera pourtant à la condition sine qua non d'appliquer leur devoir ferme et absolu de coexistence en paix avec les autres comme avec tout un chacun de confession différente sans jamais établir de lien avec autrui sur base de dogmes présentés comme des évidences, mais en cultivant l'élévation des valeurs communes à tous, et non les différences qui divisent, afin d'apprendre aussi à aimer sincèrement la richesse des différences pour une civilisation humaine tolérante, compatissante, et aimante. Les idéologies radicalistes, extrémistes, intolérantes, fanatiques ou fanatisantes, comme autant de moyens potentiels ou effectifs de causer la souffrance d'autrui, seront combattues et éliminées. La religion et même la croyance, au même titre que tous les postulats acceptés par conditionnement, sont un simple cloisonnement mental faisant barrage à l'ouverture de la conscience. Néanmoins il est reconnu à tout un chacun le droit de chérir une forme ou une autre de compréhension du monde au sens large, mais à la condition expresse qu'elle ne se mette pas en opposition conflictuelle avec ceux qui en détiennent une autre, ni n'empiète sur d'autres croyances non-partagées, alors que toutes cultivent au moins une valeur commune à tous les êtres et sur laquelle une entente est de fait possible.
En ce sens le principe religieux, en soit, est pervers, car il exclut la dissemblance et rejette, bannit, et combat le pluralisme au profit d'une pensée unique en revendiquant une forme de vérité absolue. Il exclut la non-conformité, la non-uniformité, alors qu'un monde, par définition, est en soi un microcosme qui intègre un ensemble de différences suffisantes pour devenir un univers de variétés conceptuelles convergentes et dont le point de convergence est la capacité à prospérer selon un panel très large de possibilités garantissant une adaptabilité croissante, et donc également capacité à croître, incluant une possibilité d'y exercer une forme affirmée de solidarité, donc de compassion, et donc aussi d'amour... mais de Compassion-Force et d'Amour-Force, non de compassion à forte sensiblerie, ou d'amour émotionnel à tendance sacrificielle dont l'Ennemi a toujours profité pour avoir le dessus sur les âmes nobles ou souhaitant sincèrement le devenir. Les religions les plus récentes n'échappent pas à la règle qui président aux plus anciennes. Parmi elles, la plus récente sans doute, l'Aumisme, philosophie unitive de réelle fraternité entre toutes les formes de consciences, pervertie en religion et devenue religion de la honte par le rejet de la différence, comme toutes les autres, devenue aussi la religion des adorateurs d'un souvenir et de valeurs enseignées mais jamais appliquées par ceux qui les enseignent, gardiens d'une tombe, et frappant magiquement tous ceux qui à leurs yeux s'imposent de fait en ennemis jurés parce qu'ils les dérangent dans leur aveuglement. Un tel comportement soit-disant "religieux" ne sera jamais toléré au milieu des femmes et des hommes de bonne volonté n'ayant besoin d'aucun dogme pour pouvoir prospérer et se rapprocher de l'Absolu omniprésent tel que l'ont toujours enseigné les grands témoins de la véritable haute-sagesse libérée de l'illusion dont on dit d'eux qu'ils étaient fondateurs des grandes religions qu'ils n'ont jamais fondées eux-mêmes parce qu'ils n'en voulaient tout simplement pas, mais si tôt perverties pour en faire des instruments du cloisonnement mental des populations, des instruments de divisions, de guerres fratricides et infiniment lucratives pour ceux qui les ont déclenchées, tout comme un instrument de prise de pouvoir sur la crédulité des peuples.

L'Unité, aujourd'hui largement diabolisée par les différentes voix de l'Ennemi, est cependant la vertu cardinale qui se trouve être à la fois le remède et le vaccin à tous les conflits (ça tombe sous le sens), alors que l'Ennemi lui-même est fondamentalement INCAPABLE d'Unité, tout au plus de coalition malsaine qu'il vous présente comme étant l'unité afin que vous l'honnissiez et cédiez à la facilité de la division. L'Unité est l'arme absolue contre l'Ennemi, quelque forme qu'il prenne, quel que soit l'étendue de son pouvoir. L'Unité est également ce qui désamorce tous les conflits, toutes les oppositions, car sa culture en soi invite à une vision inclusive beaucoup plus large, là où où toutes les apparentes oppositions conflictuelles deviennent dès lors des oppositions complémentaires.

Ce qui aura causé le chaos au sein de la Création aura été le conflit permanent et induit par l'essence même du mal, séparant le "bien" du "mal", "la Lumière" des "Ténèbres", "Dieu" de "l'anti-dieu". Et le "mal" n'est mal que parce qu'il a été si longtemps séparé du "bien" hors du Tout cohérent qu'ils représentent lorsqu'ils ne forment qu'un, raison pour laquelle l'essence du mal est la division elle-même et non ses conséquences. "Dieu" n'est pas un "personnage religieux suprême" opposé au "Diable". "Dieu", en ce sens, n'existe pas, ni n'a jamais existé. Les "mythologies" ont toujours été nécessaires à l'Ennemi pour tenir les Humanités en laisse par la peur du châtiment et la culture de contre-valeurs puisées dans la facilité de la division et de la haine.

L'Ennemi connaît parfaitement les intentions de retour de l'Absolu au sein du monde des Hommes afin de le libérer de son esclavage et d'abattre les lois iniques du règne sans partage du Chaos perverti. Son dernier piège tendu est de planter des épouvantails afin d'inciter l'Absolu à entrer en conflit avec eux et se départir ainsi de sa place enfin retrouvée du UN absolu; cette place au sommet des sommets à partir duquel l'Ennemi n'est plus un objet de conflit mais une part de Lui-même qui doit être soignée en Lui afin que l'équilibre et l'harmonie puissent enfin être rétablis, et auxquelles chaque âme, chaque forme de conscience, incarnée ou non, est invitée à prendre part, en tant que part du Tout qu'est l'Absolu Lui-même, en rétablissant cette même harmonie en soi. Tel est l'Âge de Diamant. Telle est la raison pour laquelle l’Armageddon n'aura pas lieu, ce dernier combat des "supers big-boss" tant espéré par l'Ennemi afin de replacer une fois de plus l'Absolu dans un conflit dualistique et manichéen pour mieux le piéger dans la division, et avoir une fois encore le dessus, quand bien même perdait-il la bataille!
L'Absolu aura gagné Sa victoire sur l'Ennemi, l'ennemi de toute vie et de toute essence de toute harmonieuse prospérité pour tous, en poussant si loin la dynamique unificatrice qu'Il en est allé jusqu'à faire l'Unité avec cet ennemi aux milliards de visages mais à l'essence unique : la division. L'Absolu aura vaincu le mal tant cosmique que planétaire, dans sa logique et ses ramifications tentaculaires, en le réabsorbant en Lui tout simplement, et en le remettant en Lui-même à la place qu'il n'aurait jamais dû quitter.
L’Armageddon n'aura pas lieu, quoi qu'il arrive, envers et contre tout, et sans lui, l'Ennemi ne pourra jamais ressusciter et reprendre assez de force pour contrer sa défaite programmée et déjà actuellement mise en application jusqu'à sa mort annoncée que nul subterfuge de sa part ne pourra éviter.

Sachez aussi que jamais aucun "isme", quel qu'il soit, ne sera placé sur le Trône de Sagesse de ce monde. Aucun dogme, aucun système politique au sens où nous l'entendons aujourd'hui, aucun détenteur de quelque testament, de quelque filiation de sang (le Prieuré de Sion peut donc bien aller se coucher), de quelque "grand secret", de quelque pouvoir, ne prévaudra en rien en ce monde libéré de quelque élite que ce soit, si ce n'est l'influence bienveillante de celle formée par les âmes les plus nobles, et donc aussi les plus désintéressées de cette Humanité où accueillies par elle. Celle et Celui qui seront placés sur ce Trône-là ne se distingueront que par leur Amour-Force inconditionnel, leur Compassion-Force, leur Humilité-Force, la prodigalité de leur générosité à l'égard de tous, élevant haut les couleurs de la bannière de la Fraternité d'âme, de l'Unité, et de l'appel au ralliement du plus grand nombre aux plus nobles vertus dont cette Humanité sera capable au cours des âges. Ils se distingueront également par leur implacable détermination à faire gagner au monde entier ses plus hauts sommets de perfection[2], jour après jour, siècle après siècle, déjouant à tout jamais les tentatives de renaissance de l'Ennemi, nées des mauvais penchants et bas-instincts inhérents à la nature même de l'Humanité jusqu'à ce que chaque nouvelle âme accédant à la condition humaine soit à même de les discipliner en elle. A tout jamais déjouant sans pitié la renaissance principielle de la Conscience du Mal Cosmique, naturellement parée du masque de la vertu, de l'illusion, et de la facilité.

Alors abordez cette dernière ligne avec joie et confiance, avec sérénité et détermination. Ne soyez pas dans l'attente impatiente de quoi que ce soit. Ayez simplement le souci d'être le plus juste possible en cultivant en vous la réalité effective de la fin de l'Ennemi car vous participerez ainsi de façon bien plus extraordinaire que vous pourriez l'imaginer, à l'effort de guerre visant la libération de l'Humanité. L'Ennemi est terminé. Affamé depuis 49 jours sans discontinuité au jour d'aujourd'hui, les fondements de son univers démantelés, son agonie est proche, mais c'est à la fois là qu'il se présentera à vous illusoirement le plus fort et victorieux afin de vous désarçonner et recueillir l'énergie de votre doute et de votre conviction de sa force, et à la fois là aussi qu'il sera le plus dangereux, tel un animal sauvage et blessé qui n'aura de cesse de tenter d'ensanglanter tout ce qui passera à son abord. Alors prenez les armes de l'esprit, et demeurez fermes et sans peur ni haine. Unissez-vous et affirmez votre inaliénable droit sacré à la liberté. Unissez-vous autour de ce qu'il y a de plus noble en vous: l'écho de l'Absolu, du Tout. Demeurez sereins quoi qu'il advienne, et tout se passera bien.

Le silence est également, pour nous, une manière de perpétuer le combat. Nous demeurerons donc muets dès ce jour à ce sujet. L'aube pointe déjà au loin...


[1] L'albdo est le pouvoir réfléchissant d'une surface, soit le rapport de l'énergie lumineuse réfléchie à l'énergie lumineuse incidente. C'est une grandeur sans dimension, comparable à la réflectance, mais d'application plus spécifique, utilisée notamment en astronomie et climatologie, ainsi qu'en géologie. L'albédo, dans sa définition la plus courante (...) est une valeur comprise entre 0 et 1 : un corps noir parfait, qui absorberait toutes les longueurs d'onde sans en réfléchir aucune, aurait un albédo nul, tandis qu'un miroir parfait, qui réfléchirait toutes les longueurs d'onde, sans en absorber une seule, aurait un albédo égal à 1. (Source : Wikipédia).
L'albedo de la Terre est de 39% (soit 0.39).

[2] Cette "perfection" est à comprendre dans le sens qui définit la notion des "(cinq) Piliers de la Perfection" tels que les présente l'Archimagistère (Cf. L'Archimagistère en bref).


Comme d'habitude, ni cet article ni les autres ne sont sérieux. Ils ne sont que pures fantaisies. Rien n'y est vrai, nous ne sommes que des affabulateurs ;-)

33 commentaires:

  1. Très cher Eleazar.
    Au risque de me montrer trop pressé et trop curieux, pouvez-vous nous préciser lorsque vous disiez en début d'année que l’événement du point zéro aura lieu dans quelques mois, si cela veut dire qu'il aura lieu avant la fin de l'année où qu'il soit possible que ce ne soit que courant 2017. Si silence il doit y avoir sur le sujet je respecte evidemment votre décision. En tout cas chapeau bas pour le travail de titan que vous effectuez. Je ne saurais jamais assez vous en remercier.
    Le soleil est resplendissant en ce moment.
    Chaleureuse salutation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous,

      Tout d'abord cette affirmation est confirmée. Ensuite, je ne peux guère me contenter que de vous conseiller de cultiver en vous ce point "zéro" en vue de son accomplissement au moment présent afin de vous calibrer aussi intérieurement pour ce moment que vous contribuerez aussi à faire surgir au moment absolument parfait, et vivez chaque jour comme si chaque jour allait le voir advenir. Vous n'aurez plus très longtemps à attendre rassurez-vous. Je vous rappelle cette phrase de l'article:
      "Ne soyez pas dans l'attente impatiente de quoi que ce soit. Ayez simplement le souci d'être le plus juste possible en cultivant en vous la réalité effective de la fin de l'Ennemi".

      La délicatesse de la manœuvre est colossale. Je suis VRAIMENT désolé de ne pouvoir en dire plus. Je souhaiterais réellement pouvoir rassurer tout ceux qui attendent ce moment avec ferveur, mais sachez que tout a été fait pour éviter au maximum les dommages collatéraux afin que le moins possible d'innocents soient emportés par la vague. Tout ne pourra être évité malheureusement, mais soyez certain que seront épargnés ceux qui seront connectés en conscience à l'évènement sans rien attendre pour eux-mêmes, mais au contraire avec un cœur compatissant pour toute forme de vie en ce monde qui sera de toute façon soumise à ce passage.

      Bien à vous sincèrement.

      Supprimer
  2. Au plus cela va mal, au plus vous dites que la "nouvelle ère" est imminente ... Cela fait des mois que vous nous tenez en haleine ... Avouez qu'il y a de quoi perdre espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument. L'espoir est un choix mon Ami, pas une évidence, sinon ce ne serait pas l'espoir mais la connaissance de cette évidence. Je ne fais que donner les éléments permettant de faire ce choix en faveur de cet espoir dont vous parlez, plutôt que laisser à devoir le nourrir dans le vide, ou sur base des arguments fantasque distillés par l'Ennemi lui-même. Je ne promets RIEN à personne. Je ne fais que des rapports succincts de nos actions. Charge à chacun de les considérer comme il le souhaite et comme il en est capable.

      J'aimerais qu'un claquement de doigts suffise. Mais avouez que si nous n'y travaillions pas, personne ne le ferait, en tout cas pas de manière incorruptible. Avouez aussi que pour passer de l'enfer à la définitive liberté pour tous, il y a de quoi faire face à davantage de problèmes potentiels que pour aller faire ses courses au supermarché!

      Ce n'est pas pour nous que nous oeuvrons de la sorte. Excusez-nous, mais nous, personnellement, nous n'en avons pas besoin. C'est parce que nous chérissons cette liberté pour tous et les chances d'évolution pour tous, y compris ceux qui raillent notre travail désintéressé.

      Les choses seront simplement ce qu'elles seront, ni plus ni moins, et que quiconque y croit, le craigne, ou s'en moque, n'aura aucune forme d'incidence sur le résultat global, mais chacun sera aussi amené en revanche à devoir gérer cette toute nouvelle situation aussi bien qu'il le pourra.

      Supprimer
    2. Pour ceux qui perdent espoir, il reste l'Espérance !

      Le loup, selon moi n'est jamais aussi fort que lorsqu'il se déguise en agneau.

      Supprimer
  3. Je ne crois pas que quoi que ce soit va changer, Internet est devenu le nouvel eldorado d’expérimentations de manipulations des esprits, bien sûr j’aimerais que ce système , qui de toute manière est fini de chez fini, mais qui dure et trouve toujours le moyen de poursuivre sa route, d’ailleurs je crois que les gens préfèrent encore un système même fini, que pas de système , non, ce monde s’en va vers sa fin, parce que nous n’avons rien d’autre à mettre à la place, sauf des « utopies » pour les uns : Nouvel Ordre Mondial, (force des ténèbres, cabale et compagnie..) et pour les autres le changement de paradigme ( force de lumière, Pléiadiens et consort..) finalement deux pôles, pour une même entourloupe, aucun des deux n’ayant au fond la solution parce qu’aucun des deux n’a cette force, ce pouvoir qui est comme l’équivalent de refaire l’univers , à commencer par le nôtre ici bas, pensons un seul instant ce qu’il a fallu d’énergie et de temps pour en arriver au monde dans lequel nous sommes, simplement le nôtre... effectivement, ça dépasse l’entendement, maintenant quil y ait une issue à ce monde,... oui peut-être, mais vouloir nous inclure dedans me semble relever de l’illusion, ce n’est pas nouveau, d’autres sont déjà passés par là, et il y en aura évidemment d’autres, après nous....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une position bien pessimiste... Pourtant vous voyez parfaitement clair. Rare sont les gens qui comprennent que leur vision du monde force la réalité et non le contraire. Pourquoi croyez-vous que tant d'énergie soit encore déployée par l'Ennemi pour maintenir l'illusion que rien ne change, mais aussi, en parallèle, pour créer de toutes pièces des raisons d'espoirs illusoires? Les PLéidiens et compagnie n'existent effectivement pas, et le Nouvel Ordre Mondial est déjà mort dans l'œuf. Alors en effet, voilà des siècles que l'Ennemi manœuvre contre l'Humanité sous tous les masques imaginables, tant ceux des "gentils" que des "méchants", et donc souvent même soi-disant opposés les uns aux autres alors qu'ils sont du même bord. Mais il faut que tout ceci finisse, et cette fin sera soit l'extinction de toute vie, soit un renouveau absolu. Ca encore vous l'avez perçu. Néanmoins si ni un camp ni l'autre n'a cette force dont vous parlez, cela signifie-t-il pour autant que nul ne l'a? Ne vous est-il jamais venu à l'esprit que cette force était déjà présente et à l'œuvre, et avait déjà fait les 9/10è du travail de façon furtive avant l'explosion finale, au nez et à la barbe de la population mondiale pour qu'il en aille ainsi quant à l'Ennemi? L'entendement n'a jamais été une référence transfomatrice puisqu'il est reconnu que seuls les utopistes ont toujours été à l'origine de toutes les avancées du monde. L'entendement est une fonction du mental, approbatrice conditionnée des évidences, guère davantage.
      Néanmoins cette position est la vôtre et représente une nécessité dans l'équation extrêmement complexe de cette transformation du monde car l'Ennemi a besoin de gens comme vous pour se rassurer sur sa propre position de force et éviter ainsi qu'il tente un vatout qui serait potentiellement trop difficile à juguler. Néanmoins que penseriez-vous de l'éventualité de vous accorder cette lueur d'espoir avant le grand passage. Pourquoi ne pas vous accorder 9 mois d'espoir, pas un de plus, juste pour donner au temps celui d'accoucher de cette réalité nouvelle. Offrez-vous donc ces neuf mois d'espoir joyeux qui seront sans doute plus faciles à vivre que s'ils l'étaient dans le désespoir. Faites ce choix, et voyez vous-même si vous parvenez à le manifester, ou si vous constatez que quelque chose en vous vous pousse envers et contre vous-même à refuser le sentiment de joie et l'idée d'une meilleure alternative encore non-manifestée.

      Mais d'une manière ou d'une autre, le temps seul sera juge de ce que nous réserve l'avenir. Je ne peux malheureusement partager avec vous ce que je sais, mais en admettant que ce changement total s'opère malgré votre doute qu'il advienne, admettons, j'espère que ce monde pourra compter sur votre présence, rallié à la bannière de cette nouvelle civilisation humaine marquée du sceau de la liberté et du champ du Possible et de l'expérience évolutive pour tous.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Cher Eléazar, je vous remercie de m'avoir répondu, j'ai pensé dans un premier temps que vous ne prendriez pas en compte mon commentaire, ou récit, qui je le reconnais était quand même un peu provocant ... ne vous méprenez pas sur mes intentions, je ne suis pas là pour vous accuser de quoi que ce soit, bien au contraire, vous faites un travail intéressant, et par bien des côtés, éclairant, ce qui permet une vision plus détachée de ce que l'on peut lire sur le Net.
      Vous parlez « d’ennemi », est-ce de la Cabale ? si chère à Benjamin Fullford ou d’autres, des jésuites ? des Khazars ?...ou bien d’exohôtes qui auraient phagocyter un certain nombre d’individus sur cette planète ?.. peut-être un mélange de tout ceci, quoi qu’il en soit, je veux bien croire comme vous le dites que : « l’ennemi est vaincu » ou proche de l’être, reste à savoir quel genre de reddition ou de victoire il s’agit ici, j’ai pour ma part quelque difficulté à concevoir que des forces qui n’ont eu de cesse d’exercer et de maintenir un contrôle sur ce monde, jettent à présent l’éponge, j’aurais plutôt tendance à penser qu’ils ne lâcheront rien et ce jusqu’au bout, quand bien même cela se produirait, j’ai encore plus de difficulté à envisager cet après ennemi, non pas personnellement, mais je me demande que le dénuement laissé après leur passage, risque de faire plonger cette humanité dans un tel désarroi, que je ne vois pas comment les gens à qui on va dire : « ça y est vous êtes libres, vos geôliers sont partis.. » que vont-ils comprendre, et que vont-ils faire surtout ?.... mais pourquoi pas, après tout, tout est possible, ça n’enlèvera pas qu’un certain arbitraire continuera de régner, en fait j’ai vraiment du mal avec cette idée, pourtant je pense que c’est ce à quoi aspire la majorité des gens, être en fait libérés, pouvoir construire un monde ou le monolithisme des structures est défait au profit de cellules interactives, plurielles, et qui offrent une grande souplesse, et ou sont suscitées des émulations diverses, non plus centrées sur le profit, ou la valeur marchande, mais sur les moyens du bien être et d’améliorer nombre de conditions sur ce monde, et ne peut plus être dépendant de cette quantification monétaire d’une personne, le parcours évolutif d’un être, d’une vie devrait pouvoir s’inscrire librement, sereinement, sans avoir à cataloguer, conditionner suivant des schèmes conflictuels ou la valeur ce que fait une personne est à dessein quantifié pour exercer une pression, morale, affective, monétaire, etc.., créer des structures éducatives qui permettent d’enseigner des valeurs profondes, plaçant l’altérité mais aussi le partage, la communion peuvent permettent d’élever de manière assez conséquente le niveau et la qualité de tout ce qui vit sur cette planète, encore faut-il pouvoir avoir le champ libre pour commencer à travailler dans ce sens, vous voyez je suis loin de me complaire dans le pessimisme, tout ce que je souhaite c’est que ce monde s’en sorte, espérons que cela puisse être encore possible....

      Supprimer
    4. Bonjour Jean,

      Je ne sais pas qui vous êtes, mais laissez-moi vous féliciter pour votre exceptionnel discernement. Votre ressenti et vos conclusions relatifs à l'état actuel de la situation est remarquable d'exactitude. Les arguments que vous évoquez sont en effet exactement ceux qui devront être pris en considération avec les priorités que vous évoquez. Pourtant il y a des éléments qui échappent à la connaissance de tout un chacun, tout comme ils échappent à l'Ennemi est c'est tant mieux, ce qui permettra l'introduction d'une composante-clef qui permettra le basculement de manière sereine sans que quiconque puisse le voir venir.

      Cet "Ennemi" est évoqué sous ce nom afin de ne pointer le doigt sur personne. L'Ennemi est l'ensemble de toutes les consciences, incarnées ou non, qui sont en opposition directe ou indirecte à l'établissement d'une absolue repolarisation de la civilisation humaine sur une note catégoriquement différente de ce qui a toujours été vécu jusqu'à présent; sur une note enfin évolutive, hors de l'enfer qui nous a servi de "monde" depuis si longtemps. La perte de l'Ennemi est inévitable car la ligne de temps, au sens quantique du terme, déterminant l'évolution de notre réalité collective, est désormais (déjà) fondamentalement opposée aux possibilités de survie de ces "gens" qui gouvernent l'Humanité par l'ignominie et l'horreur. Le dernier facteur de survie durant les quelques mois qui leur restent, est l'égrégore constitué par l'ignorance, le refus, ou l'incapacité à croire ou admettre que les choses puissent changer. De ce point de vue, même les gens simples et sincères, qui espèrent un changement, mais refusent d'y croire ou qui finalement désespèrent face à une illusoire évidence que "rien ne change jamais" ou que "rien ne peut changer puisque finalement rien n'a jamais vraiment changé", servent l'Ennemi de manière aussi efficace et quelque part servile que celui qui le sert en contrepartie d'avantages personnels en faisant clairement son jeu. Mais même dans ce cadre-là, l'Ennemi ne pourra résister à ce qu'il va se passer et qui doit IMPERATIVEMENT rester secret jusqu'au moment du basculement. Alors vous avez effectivement raison: jamais, absolument JAMAIS, l'Ennemi ne se rendra, ou n'abandonnera la partie. Il sera soumis à l'évidence au-delà de sa impossibilité de concevoir que ce puisse être même envisageable. S'il ne devait rester dans l'univers entier qu'une rognure d'ongle qui vienne de lui, cette rognure essaierait encore de gratter quelque chose pour pouvoir faire mal éventuellement à quelqu'un. La reddition est absente de leur dictionnaire... mais l'est tout autant du mien! Quoi qu'il en soit, les jeux sont déjà faits, et tout retour en arrière ou tout retournement de situation en leur faveur est devenu une impossibilité fondamentale, retiré même du champ du possible (au sens propre du terme).

      Alors que feront-ils "après"? Eh bien rien! Ils disparaîtront petit à petit, sans plus aucun pouvoir, sans source de quelque forme de nourriture, mais toujours avec autant de haine au cœur, pour disparaître à jamais, sur tous les plans.

      Il ne restera ensuite qu'à tout reconstruire, grâce à l'aide de gens comme vous à simple titre d'exemple, sur base de "l'ancien monde" mais sans rien en récupérer, mais sans plonger non plus dans un chaos qui nous ferait retourner à l'âge de pierre, ce qui, en définitive, et faute de mieux, serait ce que chercherait à faire l'Ennemi pour pouvoir tirer parti du désordre et de la peur qui en résulterait... ce qui n'arrivera donc pas non plus.

      Soyez sans crainte, nous touchons enfin au but, et sur des réalités que vous ne soupçonnez même pas. Nous sommes aux portes de tout ceci, alors haut les cœurs!

      Supprimer
    5. Tout d’abord, Cher Eléazar, merci encore pour votre réponse, rassurez-vous je ne vais pas continuer à « monopoliser » votre attention et votre temps, comme ce texte est un peu plus long, je le scinderais en deux parties.
      Partie 1 :
      Vous vous posez des questions sur ma personne, disons que je suis quelqu’un de commun , comme beaucoup de personnes sur ce monde a ceci près que j’ai en moi la capacité de « voir » (Troisième oeil, vision trine) à la fois ce qui se déroule sur la trame de certains évènements survenant sur ce monde mais aussi dans un champ plus personnel et familial, j’ai aussi la conscience que mon esprit peut « voyager » (visites effectuées sur d’autres mondes ..) avec parfois des sentiments d’angoisse, liés à des environnements premiers, style époque de dinosaures, d’ou émanaient, planaient, une atmosphère lourde, menaçante, je pouvais sentir réellement l’hostilité et les menaces qui régnaient.
      Et sur d’autres systèmes, des civilisations, avancées, voire très avancées, certaines assez froides, mécaniques, robotiques dirais-je dans leur manière d’être et de faire et d’autres plus « communicantes » harmonieuses, certaines de ses « civilisations » dépassaient ce que l’on peut concevoir en terme de « matérialité » puisque cela apparaissait comme des champs de lumière ou la ligne séparant une certaine « physicalité » de l’éthérique semblait avoir été franchie, de ces mondes émanaient une énergie douce profonde, fondamentale dirais-je à des années et des années lumière des « premiers mondes » que j’évoquais plus haut, même par rapport au nôtre,ça donnait le sentiment d’être vraiment « petit ». Et puis j’ai aussi la capacité de voir des formes interférées avec notre monde, je sais qu’elles sont là, puisque je les vois, ça arrive surtout le soir ou la nuit avant que je m’endorme, je les détectent parce que ça bouge, certaines ont une certaine hauteur et d’autres sont plus petites, j’ai aussi la conscience de mon corps dit « éthérique » une des dernières sorties en date a été de faire des loopings là-haut, juste au dessus de la planète, évidemment, dit comme cela, on pourrait me prendre pour un cinglé, pourtant c’est ce qui s’est passé, j’en ai eu concience et au début j’ai crû que j’allais tomber, c’était vertigineux, et puis je me suis rassuré assez vite, prenant conscience que je « flottais », j’ai donc fait un tour sur moi-même, comme dans un mouvement de roue, je l’ai même fait deux fois, ça m’a beaucoup amusé et m’a procuré un sentiment de grande légèreté, liberté, et de plaisir aussi.
      Suite en partie 2

      Supprimer
    6. Partie 2 :

      Voilà, je vous en ait dit un peu plus sur ma personne, évidemment après ce que je viens de dire, le terme de « commun » semble plus relatif, mais je n’invente rien, tout ce que je viens de dire est la stricte vérité. J’ai « vu » nombre d’évènements, ressentis aussi, (par des troubles, nausées..) avant qu’ils ne se produisent ; 11 septembre 2001, ouragan Katrina en sachant plusieurs mois à l’avance que le Lac Pontchartrain allait débordé et inondé la Nouvelle - Orléans, les événements du 11 mars 2011, (Tsunami- Fukushima) avec la vision là aussi plusieurs mois à l’avance de l’image de l’explosion de la centrale ( Nuage et colonne grisâtre) exactement la même image qui est passé à la télé, mais « vu » au moins six mois avant que cela ne se produise, je pourrais continuer ainsi, mais ça n’apporte rien de plus, je sais que les évènements se produisent et qu’on ne peut rien y faire, en bien ou en mal, parce que tout est relié, aussi bien nous sur ce monde, que l’endroit le plus éloigné de cet univers, mais aussi à d’autres niveaux, ce monde n’est qu’une « frange » une « interface » on est un peu comme dans un parc public, un jardin si on veut, dans cette dimension, alors les choses arrivent parce que ce monde, cette dimension est comme un ruban qui se déploie sur lequel des consciences ou des énergies y impriment leurs actions, leurs « marques », à la manière d’empreintes, voilà quand on comprend un peu le jeu qui se joue, le reste est secondaire, y compris la notion de croire que la mort, c’est la fin, là aussi on est loin du compte, sur ce, j’aurais grand plaisir à vous retrouver et à vous lire Cher Eléazar...

      Supprimer
  4. Bonjour Eléazar,

    Merci beaucoup pour tout ce que vous faites. Grâce à Vous et avec un peu de patiente, Nous verrons très bientôt l'arrivée de l'âge de Diamant dans notre quotidien.

    Lakshmi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 185 annonces de fin du monde (ou équivalent) ont été recensés depuis la chute de l'empire romain.
      Attendons donc encore 9 mois pour incrémenter le compteur!

      Supprimer
    2. Oh bien plus que ça... Mais au fait, qui donc a parlé de fin du monde à part vous? En tout cas moi, certainement pas.

      Supprimer
  5. A la lecture de l'ensemble des commentaires, on dirait que l'homme n'a pas confiance en ses capacités: capacités de créer, d'échanger, de s'aider, d'inventer, d'innover, se débrouiller, de s'adapter, de vivre le présent dans le sens, où "je trouverais ce qu'il faut faire quand sonnera cette nécessité", tellement habitué à suivre, vivre, subir une société qui l'a asphyxié.
    Tachons de rester dans la joie d'un changement qui ne peut être que positif tellement ce monde a atteint l'apogée de sa destruction. Chacun porte en lui, la force mais l'ignore. Le temps venu, nombreux s'en rendront compte, et leur liberté sera une force telle, que la reconstruction se fera d'une manière exponentielle. La boule de neige! IL y en a tellement qui porte en eux cette recherche d'harmonie sans le savoir, qui ne demande qu'à se manifester. Certes ce passage ne sera pas agréable, mais si chacun le ressent comme un sasse vers autre chose qui ne peut être que mieux, alors ce sera merveilleux!(pensez aux femmes qui accouchent)
    De l'enthousiasme...on n'est pas encore éteints...mince alors.
    Le meilleur pour tous
    Beliza

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Eleazar
    dans combien de temps Nibiru sera visible dans notre ciel?

    Chaleureuse salutation

    RépondreSupprimer
  7. Cher Eléazar,
    nous assistons a une augmentation de l'activité sismique sur la planète.
    certains annonçaient un pic mi avril.
    sommes nous a l'apogée de l'influence de nibiru,ou n'est ce que le début?
    merci pour tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Satya,

      Nous sommes loin du maximum d'influence gravitationnelle de Nibiru, mais d'un autre côté ce pic ne sera pas énorme. Sa croissance sera douce. Quant à l'activité sismique, elle est due à d'autres causes, en l'occurrence non-humaine, même s'il s'agit d'effets de corrections face à certaines actions humaines dévastatrices.

      Supprimer
  8. Bonjour Eleazar,

    une question m'est venu au réveil ce matin, question qui à mes yeux mérite d'être posée, j'espère que vous ne verrez dans cette question aucune provocation ni aucune malveillance de ma part, cette question a simplement pour but de trouver le positionnement le plus juste possible en ce qui me concerne, question qui au passage pourra peut être interpeler certains lecteurs, afin qu'il se positionnement eux aussi dans leur propre cheminement. Voici donc ma question :
    est-il juste de parler sans cesse d'ennemi lorsque l'on a à cœur de cultiver en soi (et à l'extérieur de soi, et donc en l'autre) la valeur de l'unité ?

    Le fait de voir l'ennemi en soi, ou en l'autre (peu importe) amène très souvent à se juger soi même, ou à juger l'autre, Or le jugement est par nature très nocif car dirigé vers soi, il amène très souvent à culpabiliser, il rend anxieux et fait perdre en vitalité, en joie de vivre, et fini par occulter la simplicité de l'instant présent et faire perdre en sagesse; tandis que dirigé vers l'autre le jugement nous fait nous placer dans une position défensive, voir agressive selon la situation, et même si ce positionnement reste intérieur, il reste néanmoins très nocif, autant pour soi que pour l'autre, positionnement qui, la plupart du temps, est agrémenté de projections mentales sur l'autre (à tord ou à raison) qui occulte une grande part de la réalité, et qui fini par figer l'autre dans une image mentale, malsaine et nuisible que l'on se fait de lui, qui ne profite à personne, et qui comme dit précédemment, fini par occulter la simplicité de l'instant présent et faire perdre en sagesse.
    Entendez moi bien, je vous parle ici de réalité vécue, expérimentée et éprouvée dans ma propre chaire, réalité qui est loin d'être agréable à vivre, et qui en somme est complètement opposée à l'idéale auquel j'aspire profondément, c'est à dire une vie débarrassé de tout jugement, car c'est à mes yeux en le jugement que réside la substance qui nourri la division.

    N'est-il donc pas possible de sortir de cet aspect dualistique auquel est confrontée l'Unité ?

    En écrivant ces lignes je me rends compte à quelle point tout ceci me fait penser à cette phrase dans votre article : "L'Ennemi connaît parfaitement les intentions de retour de l'Absolu au sein du monde des Hommes afin de le libérer de son esclavage et d'abattre les lois iniques du règne sans partage du Chaos perverti. Son dernier piège tendu est de planter des épouvantails afin d'inciter l'Absolu à entrer en conflit avec eux et se départir ainsi de sa place enfin retrouvée du UN absolu; cette place au sommet des sommets à partir duquel l'Ennemi n'est plus un objet de conflit mais une part de Lui-même qui doit être soignée en Lui afin que l'équilibre et l'harmonie puissent enfin être rétablis".

    Peut être que le problème est la finalement, dans ma mauvaise compréhension de la notion d' "ennemi" et de tout ce que cela implique.

    Avec tout mon respect, soyez chaleureusement béni, David.






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour David,

      Le point que vous évoquez est très important et vous avez absolument raison de l’envisager tel que vous le faîtes. Je me suis moi-même longtemps interrogé sur la pertinence de ce type d’orientation de nos écrits publics. Néanmoins c’est par un choix conscient et résolu que cette orientation a finalement été prise.

      Il y a à ce choix des raisons précises. Tout d’abord l’Ennemi n’est pas quelqu’un de défini. Cette notion d’Ennemi ne pointe le doigt sur personne. En cela, il représenterait davantage une forme de principe qui se manifeste à cause de certaines raisons précises qui sont en cours d’éradication depuis 2009, afin d’enclencher la lente mais certaine désagrégation de son pouvoir par élimination des différentes sources du principe qu’il représente.

      D’autre part, et il n’a sans doute pas suffisamment été présenté sous cet angle c’est vrai, l’Ennemi, en tout premier lieu, est d’abord INTERIEUR à chacun de nous, ce qui corrobore l’argument précédant, car si chacun l’alimente à son propre insu, comment pourrait-on espérer s’en débarrasser un jour? Eh bien par le changement personnel et la réorientation de la conscience! C’est la raison pour laquelle votre propre vision de l’importance d’un état d’esprit sur l’Unité et la paix ne peut que déjouer les formes prises par l’Ennemi, au contraire d’un esprit revanchard ou focalisé sur le problème. Seule la réforme profonde de l’Humanité pourra engendrer une conscience collective humaine différente et réellement porter l’estocade finale à l’Ennemi en soi ce qui opérera le même effet sur l’emprise sur le monde de ses serviteurs assoiffés de pouvoir (objectif partiel du RiNIK).

      Enfin, il y a une réelle nécessité de prise de conscience en rapport. On dira que les différentes histoires relatives aux Illuminati sont à la mode et que c’est à cette heure enfoncer une porte ouverte. Mais eux ne sont qu’une forme de l’Ennemi, pas l’Ennemi lui-même. Il a des millions de visages possibles, y compris ceux de ceux qui parlent de faux sauveurs et d’alléchantes illusions.

      Alors parler sans cesse d’une maladie ne la fera pas disparaître, je suis entièrement d’accord avec vous, tout au contraire. Mais ici il ne s’agit que de décrire les différentes étapes de la guérison en cours, rien de plus.

      Soyez certain que d’ici peu nous aurons autant l’occasion que l’impérative nécessité de rappeler à la planète entière combien sera toujours pour elle désormais une question de vie ou de mort que le plus grand nombre porte son regard, ses espoirs, et le meilleur de lui-même, sur les conditions visant à faire de chacun des futurs citoyens libres de la nouvelle civilisation humaine, un bâtisseur des conditions de cet Âge de Diamant afin d’en faire une splendeur sans pareil.

      Alors je vous le demande: ralliez en conscience cette bannière d’Unité qui flotte déjà au vent. Cultivez la joie et rejoignez les rangs des combattants sur le front de l’intérieur pour la libération de ce monde, car la ligné des Rois Sacrés, tout comme celle du Féminin Sacré, a son premier avatar qui attend que le moment soit venu de prendre sa place de garant des meilleures chances d’évolution pour toutes les formes de consciences en ce monde, représentant le symbole vivant de cette nouvelle ère de liberté et d’Amour-Force, où l’Absolu, sous la forme de ces deux lignées fusionnées en un principe fondamental d’Unité, comme sous toutes les formes qu’il lui sera possible d’emprunter en ce monde, pourra instaurer enfin son règne sans fin parmi les siens que sont chaque âme davantage éprise de la Vie que de la Mort, pour elle-même et pour toutes les autres, sans distinction dépréciative entre les êtres, mettant toujours l’accent sur l’opposition complémentaire, et jamais plus conflictuelle.

      Supprimer
  9. L'Ennemi n'est-il rien d'autre que la partie obscure de nous-même?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là vous vous faîtes mouche et touchez quasiment l'un des plus grands secrets de la puissance de l'Ennemi...! Il l'est en partie seulement, mais c'est là que l'Humanité doit apprendre à en venir à bout elle-même, et c'est pour cette raison et dans ce but que les conditions sont actuellement préparées pour orchestrer les conditions de sa chute: afin de permettre aux plus éclairés de cette civilisation humaine de travailler en soi-même à la mort définitive de l'Ennemi, et qui plus est d'y travailler en êtres libres, et apprendre aux générations futures à entretenir perpétuellement les conditions l'empêchant de renaître de ses cendres tel un phénix inversé!

      Bravo pour cette particulière lucidité! Voilà le vivant témoignage d'un réel discernement qui va croissant et nous ouvre plus grandes encore les portes de la possible victoire à entretenir à jamais!

      Supprimer
    2. Bonjour à Tous
      Merci pour les questions qui sont posées ainsi que leurs réponses, chacune venant d'une certaine manière contribuer discrètement à éclairer le chemin qui mène vers le Diamant naissant en Nous.
      S'il vous plait, quelques questions:
      Quelle différence entre "obscure" et "ombre"?
      Le mot "obscure" englobe certainement des éléments statiques et dynamique? par exemple la "prédation?". Comment lire en soi et en l'autre la manifestation de cette partie obscure? Le mot me parait avoir évoluer de façon à ne rendre compte que de choses subtile et vague comme si il était juste question d'obscurité liée à une absence d'éclairage électrique dans un espace géographique.
      Pourquoi a t-on besoin que nous soit confirmer certaines choses évidentes? Le manque d'assurance et le doute sont-il les voix par lesquelles l'Ennemi agit?
      En même temps, certaines choses peuvent nous paraitre obscure en apparence, mais sans l'être en principe.
      En espérant ne pas insister sur un sujet qui n'a pas de priorité sur cette colonne de publication, je Nous offre par le canal du Divin en moi, des BENEDICTIONS.

      Supprimer
    3. Bonjour Pierre-Aimé,

      Pour répondre à votre première question, "obscure" est un adjectif, alors que "ombre" est un nom.
      Non je plaisante ;-) Il n'y a pas de réelle différence, si ce n'est peut-être ce que vous suggérez: ce qui est obscure ou sombre implique une manifestation destructrice (pas toujours inutile d'ailleurs si elle est bien employée), alors que l'ombre est en quelque sorte l'écrin matriciel primordial de la lumière, ce de quoi elle nait en réalité.

      Les évidences ne sont pas toujours perceptibles malheureusement, ne serait-ce que par l'idée erronée que l'on se fait des choses... si évidentes soient-elles. L'expérience seule peut permettre une réelle connaissance de cette évidence du fait de la prise de conscience qu'induit l'expérience en question. Si cette évidence est primordiale, notamment en tant que composante d'une existence épanouie et évolutive, cette confirmation par l'expérience (afin d'être acquise en profondeur) devient en effet indispensable.
      Quant à lire cette manifestation obscure en l'autre ou soi-même, Est-ce réellement utile? De toute manière vous ne le pourrez en l'autre que vous l'avez en vous, et vous saurez que vous l'avez en vous quand vous la verrez en l'autre.

      Le manque d'assurance et le doute, entre autres, sont bien des armes utilisées par l'Ennemi contre nous, mais il s'agit-là une fois encore de l'Ennemi intérieur. Néanmoins cet "Ennemi intérieur" entre en résonance avec l'Ennemi qui nous est extérieur et qui contrôle encore ce monde, ce qui lui donne ce pouvoir sur nous sans même qu'il ait besoin de s'en soucier, d'où l'intérêt de le déjouer par un travail conséquent sur soi-même. Quels que soient les ennemis, réels ou illusoires, ils se combattent tous, toujours, sur le front de l'intérieur!

      Merci pour votre intervention.
      Bien à vous de tout cœur.

      Supprimer
    4. Merci pour le temps que vous nous consacrez.
      :) en retour à votre blague:
      ce que le temps a de "ça crée",
      ce que le temps nous dévoile en "se crée",
      l'Oie des Eaux a parlé.
      ;-)

      Supprimer
  10. bonsoir Eléazar
    peut on dire que cela devient visible?
    https://bengarno.wordpress.com/2016/04/18/nibiru-sur-une-photo-de-la-us-navy/
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Satya,

      Extrêmement difficile à dire, notamment vu le nombre de "fakes" qui circule autour d'un sujet qui déchaîne autant les passions. Etre affirmatif sur un point de vue ou un autre au même sujet serait totalement fantaisiste de ma part. Personnellement je ne serai pas en mesure d'avoir d'informations fiables à ce sujet comme à beaucoup d'autres avant fin juin... Tout reste possible.

      Bien à vous.

      Supprimer
  11. L'ennemi est trop faible, trop faible à un point que vous ne l'imaginez pas. Il se tient à l'écart, observateur tout simplement oeuvrant sa haine à l'abri de tout regard.
    Si nous procédons à une analyse de la situation, on peut déjà poser quelques questions simples et conclure par la suite que s'il était assez fort comme ça se prétend, comme ils veulent vous faire imaginer, POURQUOI POURQUOI ET POURQUOI il a besoin de psychistes pour opérer, quelqu'un de si Fort comme ils le prétendent être n'a pas besoin des autres, des pions, des psychistes pour manipuler la masse...Quelqu'un de FORT arrive à ses fins sans manipulation. L'ennemi est faible trop faible même plus que vous ne le croyez, mais il est rusé tout simplement. Mais arrive un moment où son bras de fer de ruse, de haine va être plié en deux tout simplement par l'Amour-Force. Et c'est déjà fait et en route...
    Quoi qu'il en soit la seule véritable Force est la Force de l'ABSOLU qui est présent en chacun/chacune de nous
    Il va continuer à se rebeller encore un certain temps, car il n'a pas l'habitude de nous voir le désobéir...Mais restons tout simplement fidèle à nous même à l'ABSOLU en chacun de nous sans haine avec courage et amour Force et sa rébellion contre la liberté, contre la réalisation de chaque conscience va disparaitre d'elle même par la loi de l'Amour, de la liberté et de la réalisation.
    Souvenons nous qu'il n'a jamais créé quoi que se soit même pas une mouche (les clônes ça restent des clônes ce n'est pas une création) seul celui qui a crée c'est le UN L'ABSOLU.
    L'ennemi c'est un être humain comme vous et moi, il a ses maîtres, soi disant ses guides... mais Nous nous avons l'ABSOLU. L'ennemi est déjà manipulé lui même inconsciemment.. .
    Chassons le de notre esprit par le simple fait de se remettre à l'ABSOLU et en lui envoyant de l'Amour-Force à perpétuité.
    Nous sommes nés/nées libres, et cette liberté nous revient de pleins droits. Alors gardons confiance en L'ABSOLU en se remettant à lui avec courage et détermination et tout le reste n'est qu'une simple illusion.
    Nous qui sommes éveillés aidons nous, nous-même à se réaliser et aidons les autres consciences à s'éveiller, à sortir de cette illusion et à se réaliser, aidons les à vaincre cette injustice de manipulation, d'un manipulateur qui se prend supérieur à chacun de nous, alors qu'il ne l'est pas et qui manipule pour ses intérêts personnels.
    Soyons unis pour sauver le monde, pour un monde meilleur, un monde de joie de paix de liberté de réalisation et de Bonheur. Remettons nous à l'Absolu en nous, à notre lumière Divine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AAAh ça fait du bien !!
      merci l'anonyme. Allons dans votre sens, cette direction, au moins, réjouit!
      Beliza

      Supprimer
    2. Je remarque après lecture de certains posts que certains attendent toujours un changement de système vers un monde meilleur au lieu d'oeuvre eux même vers ce monde, et je les comprends parfaitement puisque nous avons toujours été malmené suivi le changement de nos parents qui eux sont suivi le schéma de leur parent...on nous a trahi et sommes devenus un mouton parmi les autres...guidés par le berger. Mais toi l'ennemi psychiste ou autre qui va me lire, car je sais que tu vas revenir par là, nous vous disons haut et très clairement allez vite vous trouver une cachette si vous en trouverez car l'heure de la liberté est arrivé et chacun et chacune de nous avec Force et sérénité et Amour nous sommes sur le chemin de l'installation de l'âge de Diamant, l'âge vers lequel il n'y aura plus de retour vers l'arrière. JE LE CRIE TRES FORT ICI MEME NOTRE GLOIRE A SONNE, a déjà débuté et ta peur je la ressens et si tu restes sur ta position d'attaquer le choc en retour et qui sera sans détour tu vas le prendre en plein figure et plus tu résistes plus ton malheur va en croissant...
      L'ennemi résonne en chacun de nous sans doute puisqu'il y a une part en nous, tous les doubles qui sont reliés les uns aux autres, alors mes amis et amies travaillons notre purification avec AMOUR et sans haine en laissant l'ABSOLU FAIRE 0 NOTRE PLACE. et surtout envoyons un tourbillon d'AMOUR sincère sur la microparticule d'ennemi qui reste en nous et qui résonne avec l'ennemi extérieur, un tourbillon d'amour qui déracinera la moindre microparticules d'ennemis en nous qui résistent encore et qui se fera sentir instantanément sur l'ennemi extérieur et qui l'anéantira en quelques secondes.
      Vive le nouvel âge l'âge de diamant, voyons le sentons le déjà présent avec le retour au vrai visage de l'Absolu.
      Lakhmi

      Supprimer
  12. Ne pensez même pas que l'ennemi est fort, l'ennemi est faible trop faible il agit à travers vous et moi, à travers une photo, une pensée qui vienne de nulle part pour se prendre à vous...pour nous illusionner dans la peur et/ ou la culpabilité... Il essaye d'agir sur notre mental pour tenter de nous garder dans l'illusion. Mais là il peut rêver et ça ne dépassera pas le domaine de son rêve. L'âge de Diamant et sa concrétisation se fera seulement et seulement à travers chacun de Nous qui croient en l'ABsolu. Nous sommes la FORCE, Nous sommes l'AMOUR-FORCE, Nous sommes tout simplement l'âge de Diamant.
    L'ennemi je te dis maintenant ton heure est arrivé pour te reposer et reposer un peu des méninges car ils sont trop fatigués à l'heure qu'il est où Nous sommes tous soudés et unis pour un âge meilleur
    Qui peut être l'ennemi: il peut être antispiderman, ou antisuperman, ou anti n'importe quel héros ou tout simplement Cruella l'enfer :)
    Une dévouée de l'ABSOLU, du UN

    RépondreSupprimer
  13. Nous sommes tous des cibles aux yeux de l'ennemi servant jusqu'à ce jour ses intérêts inconsciemment pour la plupart d'entre nous. On dirait qu'il nous a injectés une sorte de puce pour nous endormir et agir à sa guise. L'ennemi nous a trahi. Mais l'heure est plus que venue de se réveiller et complétement.
    Pour ceux et celles qui ne sont pas encore éveillés, à la lecture de ce message vont se révolter et/ou vont se moquer...C'est normal, c'est l'ennemi en vous qui vous endort encore et je le comprends parfaitement car j'aurai réagi de la même façon dans vos conditions. Alors pour savoir la vérité et pour votre liberté et votre Bonheur bien entendu, je me permets de vous recommander tout simplement d'être observateur des événements.
    L'Absolu est partout en nous et parmi nous, alors laissons le agir en chaque parcelle de nous, inversons le procéssus: jusqu'à maintenant c'est l'ennemi qui s'exprime en nous par Force: il a utilisé notre Force à sa faveur à notre insu, et sans nous il est déjà mort pour cette raison il se bat et se battra à mort car il est déjà mort! Alors l'ennemi ça peut être tout simplement un esprit, une conscience d'un autre monde ou une entité ... qui s'est introduit en nous et ce qui a fait de cruella: cruella l'enfer :))
    L'ennemi a tout compris du système et il n'est pas prêt à lacher prise. Mais je vous le dis vraiment et tout coeur que ce n'est pas lui qui va lâcher le système mais c'est le système qui va le lâcher Et C'est déjà en route
    Merci de m'avoir permis de m'exprimer sur ce site

    RépondreSupprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci